Eat, fuck & kill



 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Katherine Pierce ¤ Katerina Petrova

 :: Entrer en scène :: Présentations des membres :: Présentation validées
Sam 25 Aoû - 14:57
▬ ft. Nina Dobrev

Carnation : teint d'olive
Taille : 1m69
Corpulence : 53kg (mince)
Cheveux : Brun
Yeux : Marron
Signe(s) distinctif(s) : porte souvent ses cheveux bouclées
Derrière une apparence douce, Katherine Pierce est une femme calculatrice et impitoyable capable des pires atrocités pour obtenir ce qu’elle veut. Elle fera toujours passer ses besoins et son bien être avant ceux des autres. Dotée d’une grande capacité d’adaptabilité, qu’on à pu observer pendant l’histoire rien que quand elle était humaine, Katherine obtient toujours (ou presque) ce qu’elle veut. Manipulatrice, menteuse, sans pitié voir même carrément capricieuse par moment, il n’empêche qu’elle est également un grand stratège particulièrement intelligent avec un instinct de survie à toute épreuve ! Mais derrière ses célèbres et meurtriers défauts se cache également quelqu’un au cœur de marshmallow qui n’aspire qu’à l’amour, l’amitié et la stabilité d’une vie romantique et pleine de bonne surprise. Traumatisée dès un très jeune âge d’abord quand on lui à arracher son propre enfant, puis quand elle à été bannis et enfin par le fait d’être au cœur d’un macabre sacrifice, elle s’est forgée une carapace à travers les siècles derrière lequel elle cherche des qualités oubliées depuis longtemps. Rêveuse, aimante et douce elle sort les griffes pour ceux qu’elle aime et est capable d’aider et de se soucier des autres. Seulement avec les années et les dangers, on n’a pas pu trop voir les bons côtés de Miss Pierce, il faudra remercier Mr Mikaelson pour ça d’ailleurs. Une psychanalyse de Miss Pierce serait tout à fait possible bien sûr, mais prendrais également des heures. En effet, personnage complexe et parfois surprenant, elle n’a pas fini de révéler bien des surprises. Comme un instinct maternel très, très bien caché… derrière son auto-suffisance et ses manières.
PIERCE Katherine
Âge : 537 ans (19 en apparence)
Nationalité : Bulgare
Profession / études : Ce réinvente constament
Etat civil : célibataire
Situation familiale : 1 fille (Nadia), et des descendants.
Situation financière : largement aisée

Prenez une chaise et installez-vous confortablement, car l’histoire de ma vie ne ce résume pas en cinq minute chrono de « Draw my life ». Du moins, pas si vous voulez en connaître les détails les plus sordides, les plus beaux moments, les amours, les cœurs brisées et tous ce qui s’en suis. Une tasse de thé ? Quelques cupcakes ? Ou alors, un millésime château Bordelais ? Il est vintage, les vignerons bien sûrs, pas le vins. Dans tous les cas, commençons.

Mon histoire commence en Bulgarie, au XVè siècle. Je suis née d’une famille noble de mon pays, élevée dans les pures traditions de mon pays d’une mère aimante et d’un père particulièrement sévère très proche de ses principes. Pour commencer il ne voulait pas que nous côtoyions sont côté de la famille, qui s’assimilais à une forme très particulière de magie. Voyez-vous, à mon époque, nous étions très religieux, et les pratiques de mon grand-père devait être l’œuvre du diable en personne. Mais ce ne fus rien comparer à mes … « indiscrétions ». Je ne m’attarderais pas sur mon enfance, ça n’a aucun intérêt. Et surtout ce genre de blah blah à déjà été répéter des milliers de fois par d’autre. Frère, sœurs, daddy issues… On passera. Non je préfère commencer mon histoire à une soirée ensanglanté où allonger sur le lit je mis au monde ma fille, Nadia. Enfant conçue hors mariage j’avais déshonoré ma famille. On m’arracha mon enfant avant même que je pu la tenir dans mes bras. Et ma famille me renia, m’exilant. Ce fus le début d’une descente à l’enfer pour moi. La mort de Katerina Petrova, enfant douce et romantique. Et la naissance de Katherine Pierce en devenir.

Je me réfugiais alors en Angleterre où je fus présentée au Lord Niklaus et à son frère Elijah. Pendant un temps, je crus que ma vie allait prendre un tournant que je n’aurais jamais imaginé. Avec la possibilité de vivre une vie de princesse. Mais ce fus sans compter les réelles motivations derrière l’intérêt que me portais Lord Niklaus. Aussi, quand j’appris la vérité, je fuis une fois de plus. Manipulant, trahissant d’abord Elijah qui pourtant voulais me garder en vie. Puis Trevor, un garçon gentillet quoi que simple qui c’était épris de moi. Jusqu’à feindre un suicide pour forcer son amie Rose à m’aider – contre son gré – à me transformer en vampire. Je fis des choix, ma survie plutôt que la leurs. Me protégeant toujours avant de pensée aux autres. Pensant qu’une fois devenue vampire je ne serais plus d’aucune utilité pour le vampire originel et donc qu’il me laisserait. C’était sans compter sa rancune bien sûre. Nouveau vampire, je rentrais chez moi en Bulgarie pour trouver toute ma famille massacrée par le démon. Ce fus le pire jour de toute mon existence. Et pourtant, quelle longue existence se fus.

Depuis ce jour, ma vie n’a été que fuite pour survivre et échapper à la vengeance de l’hybride qui voulais ma mort. Parcourant le monde, l’Europe, l’Amérique et d’autres terres. De Versailles à la cour du rois Soleil en passant par l’Amérique à l’époque de sa découverte, la Russie à la rencontre des Tsar et j’en passe. J’eu une vie trépidante pour certain. Pourtant jamais celle que j’aurais voulu avoir. Mes choix m’avaient menée à ma perte et à aucun moment je ne pus simplement m’arrêter de courir pour vivre réellement. Aucun ? Pas tout à fait. Il y eu bien sur Mystic Falls en 1864, pleine guerre de sécession. Il existe plusieurs versions de cette histoire, celle des frères Salvatore, celle de Pearl et Anna et bien sûr, celle d’Emily Bennett. Bien connus maintenant, je ne reviendrais pas sur l’amour, la romance et une nouvelle fois, la trahison. Quoi qu’il en soit, après avoir réussit à négocier ma survis une fois de plus en m’alliant avec George Lockwood, je passais pour morte. Ce fus un nouveau départ. Mais bien triste, car je laissais derrière moi l’homme que j’aimais avec la promesse dans notre vie d’éternel de le revoir un jour.

Les années qui suivirent furent pleine d’aventure si je puis dire, la rumeur de ma mort était parvenue aux oreilles de qui voulait bien l’entendre. Et bien que devant changer d’identité assez souvent pour garder les apparences, au moins je n’avais plus une armée de laquais sur mes talons. J’en profitais donc pour garder un œil sur mes deux protéger de loin alors que je traversais les trente glorieuse, les deux guerres mondiales, les années 50 à 90, en ne me souciant toujours que de ma personne. Puis vins les années 2 000 avec sa musique électronique et son style vestimentaire de plus en plus douteux, pas autant que les années 90, mais bon, j’avais connu mieux on ne va pas se mentir. L’obsession de Damon Salvator pour moi devenais gênante et il fini même par mettre en péril ma couverture en ouvrant ce fichu tombeau où je n’avais jamais été. Pourtant, une nouvelle solution s’offrais à moi. Elena Gilbert, mon double. Si je parvenais à négocier avec Klaus la vie de cette humaine, non seulement je pourrais gagner ma liberté mais aussi par la même occasion renouée avec mon seul véritable amour : Stefan Salvatore. Du moins, c’était le plan.

Et voila l’histoire de ma vie. On pourrait en faire un livre, et pourtant je n’ai qu’effleurer la surface. Pourquoi ? Parce que c’est du vue et revue et que je préfère de loin écrire mon avenir plutôt que de ressasser la passée. Donc, pour comprendre pourquoi ma chance semble m’avoir quitté, il parait que rien de mieux que quelqu’un comme vous, un psy. Alors, on remet ça la semaine prochaine ? Et en attendant, soyez gentil et oubliez tous ce que vous venez d’entendre, du moins jusqu’à la prochaine fois où vous me verrez…

A votre propos

Pseudonyme : Scandalucia
Âge : 27 ans
Commentaire : Bidibouh !


_________________


Game on !Are we really going to do this again? We both know I could rip you to shreds and do my nails at the same time.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morsures : 199
Meurtre : 2
Date d'inscription : 25/08/2018
Âge du personnage : 537 ans
Lignée / Meute : Niklaus Mikaelson
Métier / Étude : J'ai une tête à travaillée ?
Age : 28
Page 1 sur 1

Sauter vers :